A la campagne, des affaires pour se mettre au vert

© Le Monde - publié sur Barnes Périgord le 05/10/2016

Au sud, la crise se fait sentir beaucoup plus fortement. Dans le Périgord, 'les valeurs ont perdu 30% à 40% par rapport à 2007 et les prix ne sont toujours pas stabilisés', note Murielle Anthouard, responsable de l'agence du même nom. Sachant que la baisse continue, les acquéreurs hésitent. Et pourtant, là aussi, il y a des bons coups à réaliser. Un manoir du XIVesiècle plein de charme, actuellement proposé à 475000euros devrait se vendre 400000euros. 'Les acheteurs ne se décident que s'ils font de bonnes affaires', constate Bruno de Saint-Exupéry, de l'agence Emile Garcin Périgord. Dans le Lot, la situation est identique. 'Les prix ont baissé de 30%', indique Alain Ifergane, de l'agence éponyme. Dans le Gers, on trouve aisément des petites maisons entre 150000et 200000euros. Au-delà, la clientèle se fait rare. Côté Alpilles et Luberon, tout bien au-dessus du prix du marché reste en vitrine. Même à Maussane, Saint-Rémy, Eygalières ou Le Paradou. 'Dans le Luberon, les prix ont déjà baissé de 7% à 8%, voire un peu plus sur certains types de biens', reconnaît Nicole Blanc de Luberon Provence Immobilier...



Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
http://www.lemonde.fr/argent/article/2013/04/08/a-la-campagne-des-affaires-...


Immobilier : les charmes cachés du Périgord

Une belle campagne, des forêts de feuillus, des plantations de noyers, mais aussi, ici et là, des bananiers et des figuiers... A l’automne, le Périgord déploie toute sa splendeur. Pas de tags à l’horizon, pas trop de rond-points non plus quand on sillonne les petites routes de Dordogne entre Bézenac, Domme, la.........

05/10/2016 | Le Figaro | 416 vus | 0 com.
Immobilier : après le Brexit, le Périgord pris d'assaut

Depuis le Brexit, les Anglais ne savent plus où donner de la tête. Les retraités installés en France se demandent comment ils vont pouvoir rester si la livre sterling continue de chuter en Bourse face à l'euro, et les Britanniques d'outre-Manche s'inquiètent, eux, de voir fondre leur.........

04/10/2016 | Le Parisien | 992 vus | 0 com.

Perigord
Actualité immobilière du Perigord

Patientez

Une référence ?